L'ACTUALITE RUSSE EN FRANCAIS MISE AU POINT PAR RUSSIE POLITICS SUR Facebook ET Twitter!

jeudi 22 février 2018

Billet du jour: Wauquiez met le système politique français face à son inconsistance



La tornade Wauquiez s'est emparée de l'espace politique français. Mais quelle tornade? Douze heures de cours et un journaliste mal intentionné qui contacte des étudiants pour qu'ils enregistrent en cachette des propos pour ensuite les monter en fonction de la commande passée. Le pire restant à venir, Laurent Wauquiez rejette la règle sacrée du jeu : il ne s'excuse pas, il assume. Une tornade dans un verre d'eau qui nous en dit long sur l'état de déliquescence avancé de notre système, qui n'a plus grand-chose de politique.

mercredi 21 février 2018

La Russie hésite encore quant à la virtualisation totale de l'Etat



L'une des caractéristiques de la globalisation est justement d'être ... globale. La Russie, intégrée dans les logiques mondialistes, comme tous les pays aujourd'hui, est confrontée à l'un des enjeux les plus sérieux qui se posent aux Etats postmodernes: comment concilier sécurité nationale et  numérisation dans un monde où le terrorisme est aussi puissant dans le monde virtuel que sur la terre ferme? Pour autant, la numérisation est un dogme de la globalisation et comme il est bien connu, les dogmes, ça ne se discute pas. Heureusement, la Russie discute encore et hésite sérieusement.

mardi 20 février 2018

Tchourkine ou le management: deux visions stratégiques antagonistes



Il y a un an, le 20 février 2017 décédait subitement Vitaly Tchourkine, figure incontournable de la diplomatie russe. Une vitalité d'esprit incroyable, soutenue par une culture dont beaucoup aimeraient posséder le dixième, sans failles au service de son pays, de sa patrie. Un style soutenant une volonté de fer. Une carrure - peut-être d'une autre époque. De celle de la connaissance et non des compétences. De la souveraineté et non du globalisme. Deux visions incompatibles de la gouvernance: Tchourkine ou le management.

lundi 19 février 2018

Etats-Unis / Russie: un dialogue de sourds qui ne peut que se radicaliser



Les relations entre les Etats-Unis et la Russie continuent à se dégrader, tant directement (sanctions) que sur les "fronts transversaux" que sont l'Ukraine et la Syrie. D'un autre côté, il n'y a aucune raison pour que la situation se stabilise: le "globalisme américain" ne peut tolérer l'existence d'une résistance, si hésitante soit-elle au risque de ne plus être global et la Russie surfe toujours sur cette hésitation , entre intégration économique et revendication souverainiste.

vendredi 16 février 2018

Quand Tourchinov reconnaît le soutien populaire massif en Crimée pour la Russie



Quand A.Tourchinov, le pasteur sanglant, pilier du Maïdan qui a très démocratiquement cumulé les fonctions de président de la Rada et de Président du pays jusqu'à l'élection de Poroshenko, déclare devant la justice et répète devant la télévision ukrainienne qu'il fut impossible de mener une opération en Crimée en 2014 en raison du soutien populaire et de la "traitrise" des officiers du SBU, l'on se demande de quelle annexion l'Occident - et l'Ukraine - peut encore parler ...

jeudi 15 février 2018

Les pensions de retraite: la CEDH prend fait et cause pour l'Ukraine ... contre le droit



A force de vouloir prendre fait et cause pour l'Ukraine, la CEDH rend des décisions de plus en plus étranges. Non seulement elles se contredisent sur le fond les unes les autres, mais elles portent même des contradictions juridiques internes. Tel est le cas de la très surprenante décision de la juridiction européenne accordant le droit à l'Ukraine de ne pas payer les pensions de retraite et diverses prestations sociales aux habitants du Donbass. 

mercredi 14 février 2018

Halbe Zijlstra: symbole de la Fake politique



Dès qu'il s'agit de la Russie, il semblerait qu'une étrange machine à fantasmagorie se mette en marche et pousse les politiques européens, ou américains, à se jeter à plein perdu dans un monde magique, totalement reconstruit sous le pouvoir de leurs fantasmes. Ainsi, le très éphémère ministre des Affaires étrangères néerlandais, H. Zijlstra, vient de payer de son siège ses affabulations au sujet de grands plans géostratégiques de Poutine. Quand la poutinophobie sert de politique, la grandeur passée de l'Europe se fane.